Agile Games France 2015, comme je l’ai vécu (Jour 1)

logo AGF2015Cette année, AGFr c’est arrivé près de chez nous, à Bazas, près de Bordeaux.
Contrairement aux autres années, j’ai trouvé plus facile de contribuer et moins de frustrant de ne pas tout voir… Ce qui a décuplé mon plaisir de l’expérience. Voici mes moments de AGFr2015.

Ice-breaker

Formation de groupes téléguidés par des cartes : trouver ces compagnons, pour ma part, j’avais une note de musique, je me suis retrouvée dans la famille gamme. Une fois réunie, nous devions chacun trouver une phrase contenant notre note de musique et nous devions ensuite sélectionner la meilleure pour la restituer devant tout le monde. Par non choix, nous avons choisi de dire toutes nos phrases, on est une famille ou on n’est pas une famille !!!

QCM

Je ne sais pas comment ça s’appelle, je vais dire un QCM : Questionnaire à Corner Mural (un équivalent du questionnaire en constellation)
aux 5 coins de la pièces (!!!!??)  étaient écrits les chiffres de 1 à 5, notre non-organisateur préféré pose des questions à l’assemblée et nous nous dirigions vers notre corner réponse :
– à combien d’agile games france avez-vous participé avec celui-là ?
– quel est votre indicatif de numéro de téléphone ?
je ne me souviens que de ces 2 là et j’ai vraiment apprécié et été impressionnée par les analyses/déductions que nous pouvions faire en live (encore mieux que les graphiques ou infographies pour restituer des informations : les spaciographies humaines).

Démarrage efficace

Ensuite vient le temps de s'(auto-)organiser pour coller au mur notre market place des sessions proposées. J’ai l’impression que d’année en année c’est de plus rapide : 5 minutes pour avoir un pan de mur plein de sessions et 10 minutes avant d’entendre quelqu’un appeler à une session dans une salle…

Premier atelier : expérimenter Devops avec des jengas animé par Cécile Especel

jenga falling photo2 équipes distinctes, on s’en doute, les « devs » d’un côté, les « ops » de l’autre

1ère itération : Au début, nous n’avions pas tout à fait tout compris aux règles du jeu, sauf qu’on ne pouvait pas communiquer entre les 2 équipes. Nous nous sommes lancés dans la première itération dans le chaos le plus total. Résultat nul, nous n’avons pas réussi à livrer en production. Première rétrospective : on ne comprend rien, il faut absolument que l’on COMMUNIQUE plus, « nous les devs, voulons un ops au début de la prochaine itération » !!!

2ème itération : un ops avec nous, il nous donne des infos sur les contraintes qu’ils rencontrent. Il s’en retourne chez lui, nous essayons de développer les stories que nous avions sélectionnées (ben toujours les mêmes depuis le début, vues qu’elles ne sont pas finies-finies). Résultat toujours nul, nous avions bâti sur un socle décrit par les ops, mais qui a changé en cours d’itération. Deuxième rétrospective : « non, mais on a dit qu’on communiquait !!! » Grrr, sous-entendu « on est une même équipe ou quoi ? ». A partir de là, on COLLABORE plus, on associe les équipes, les objectifs, les contraintes et les boards des tâches !!!

3ème itération : nous comprenons enfin, un peu mieux le système et ses règles et nous arrivons à produire quelque chose. Dernière rétrospective : nous découvrons que nous étions sur des mondes parallèles, les devs avec des objectifs business, les ops avec des contraintes techniques (leur plateforme obéit à des règles différentes de la nôtre), de service (ils ne peuvent pas interrompre longtemps le service pour déployer) et de challenges liés à production.

Débrief personnel :
J’ai trouvé le jeu plutôt intéressant, un peu frustrant sur le démarrage où l’on voyait bien qu’on ne maîtrisait rien et qu’on allait pas produire…
Le jeu évoque les procédures écrites qui circulent entre devs et ops, mais je n’ai pas trouvé que le jeu (du moins la session que nous avons jouée) nous avait mis en difficulté sur ce point (en fait, c’était peut-être la cadette de nos difficultés pendant le jeu !!!).
Le jeu donne aussi un rôle de manager, que j’ai endossé « courageusement » (ce n’est pas forcément le meilleur rôle à jouer dans une assemblée d’agilistes…) ! Je n’ai pas très bien compris, les apprentissages liés à ce rôle.
Ce que j’ai trouvé excellent, ce sont les comportements presque automatiques de blâmes d’une équipe sur l’autre. « Vous », « Eux/Ils ». C’est un peu facile mais c’est assez symptomatique des murs que nous érigeons entre les équipes. Cela m’a forcément faire penser au jeu des Derdians que Lan Lévy m’a fait découvrir.

Animal Farm animé par Pierre Neis

Je vous invite à aller voir la source du côté de chez Pierre Neis http://fr.slideshare.net/PierreNeis/poulet-ou-cochon-agile-animal-farm-le-jeu

1ère itération : nous sommes divisés en plusieurs petites équipe (5 personnes), nous choisissons secrètement un animal parmi la galerie d’animaux de la ferme : cochon, poulet, chat, taureau, mouette… etc… et nous jouons ce rôle dans le projet : « dessinez une prairie avec 5 fleurs de 5 couleurs différentes ».

Débrief : nous essayons de deviner le rôle que chacun a joué, nous avons eu un fort apprentissage, mais je préfère vous laisser jouer le jeu pour le découvrir.

2ème itération : on y retourne avec cette fois nos rôles donnés (toujours aussi secrètement) par Pierre.

3ème itération : une seule grande équipe, nous n’avons pas de rôle particulier à jouer, nous devons dessiner notre voyage vers AGF2015 Bazas. Puis nous débriefons en essayant d’analyser nos comportements. Avec des enseignements liés à la taille du groupe également.

Ces animaux de la ferme agile m’ont semblé très utiles pour s’auto-diagnostiquer. J’avais une crainte très forte à propos de l’étiquetage, voire la stygmatisation des personnes… L’exercice m’a prouvé que l’on pouvait l’utiliser avec une grande bienveillance et sérénité (enfin, on a beaucoup ri aussi !)

Jeu sympathique, je compte le faire jouer au prochain scrumwine.

story mapping pour les nuls

L’après-midi, j’ai fait jouer rapidement mon classique jeu de story mapping que j’ai nommé « story mapping pour les nuls » pour l’occasion. cf un article dédié précédent

les user stories pour la story map
les user stories pour la story map

J’ai été un peu vite, j’espère que le jeu a eu l’impact que je souhaite.
Un apprentissage intéressant, en confrontant nos expériences, je vois une divergence sur la présentation des colonnes de la story map :
– de mon côté, je fais plutôt un découpage en objectifs fonctionnels
– du côté de certains participants, il s’agit plutôt d’un scénario, d’étapes ordonnées de façon chronologique
C’est un point que j’aimerais étudier de plus près… car nous avons rencontré la même divergence lors de l’atelier extreme story mapping, le lendemain !

Jeux à suivre…

Nous avions cette idée en tête avec Bastien Gallay et Sam Cranford, depuis quelques temps : un jeu sur l’impact mapping de Gojko Adzic…

miniature impact mapping poster from http://www.impactmapping.org

Nous avons lancé une session sur la création collaborative du jeu, se sont déroulées plusieurs itérations de brainstorming pour créer ce jeu sur l’impact mapping.  Nous n’avons pas abouti, mais appris plein de choses. Notamment quels jeux productifs on peut utiliser pour aboutir à une impact map. Et pas mal d’idées sur un jeu de simulation à construire. Un Pierre Neis nous conseille de dormir là-dessus.. et c’est pas mal efficace, le lendemain matin, j’avais des idées très claires sur un jeu possible (et je pense que je ne devais pas être la seule !)… il nous faut maintenant un peu de temps pour formaliser une première version testable.

Avec Jérôme Mansuy nous avons tenté de trouver un jeu de sensibilisation sur le sujet des estimations en jh versus point de complexité…. là on était un peu plus loin d’aboutir, mais affaire à suivre…

1ère journée AGF2015 Done ! la suite

5 commentaires

  1. Irène, pour info, un jeu existe déjà sur l’Impact Mapping, créé et joué par des grenoblois, je peux te donner les noms en mp

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s